Le concept décentral - autonome du Mouvement Netzkraft

Les citoyens et les groupes qui s´engagent socialement concentrent leur travail en général sur une seule demande particulièrement importante dans un secteur écologique, social, politique ou spirituel - par exemple dans la lutte contre un établissement dangereux pour l´écologie, ou la défense des intérêts d'un groupe de citoyens désavantagé, ou des actions contre la guerre ou l'armement. Grâce à cela, ils arrivent à ce que la population et les politiciens prennent plus conscience de ces problèmes.

Quelques problèmes sont devenus tellement menaçants - par exemple la destruction montante écologique de notre espace vital, l´écart croissant entre riches et pauvres et le danger des grands conflits guerriers - que des changements rapides deviennent nécessaires, si nos enfants et petits-enfants doivent survivre dans un environnement digne d´un homme. D'autre part, les gens socialement engagés font souvent l'expérience que leurs actions montrent peu d'effets politiques visibles. Pour arriver à leur but, ils vont souvent au bout de leurs efforts ou même plus loin.

Le travail que font les gens avec beaucoup d´engagement et de l´influence sur l' opinion publique par rapport à nos problèmes globaux est devenu indispensable pour notre survie. Il faut tout mettre en œuvre pour qu´ils continuent d´exister, il faut les soutenir dans leur travail et autant que possible les aider pour qu´ils soient encore plus efficaces.

Le Mouvement Netzkraft veut atteindre ce but grâce à une connexion décentrale - autonome des personnes et groupes actifs : au lieu de créer une nouvelle organisation ou un niveau de décision central, les participants du réseau restent autonomes, et agissent indépendamment comme auparavant. Ils décident de par eux-mêmes, spontanément et selon leurs besoins, quand et à quelle échelle ils cherchent dans le réseau des partenaires pour l' échange et pour une éventuelle coopération . Pour cela il suffit de savoir, quels sont les autres participants du réseau.

Dans ce cas il n´y a pas d´effets visibles comme dans un processus coordonné centralement, par exemple lors d´un appel à une manifestation ou on peut mesurer les effets chez tous les groupes concernés. Un réseau décentral autonome met des processus efficaces en route, moins par des actions à court terme, mais plutôt par des interactions à long terme où le succès n'est pas dû à un seul auteur, mais à l'initiative de plusieurs participants. Si les participants du réseau gagnent par leur propre réseau de connexion d'autres participants, le réseau grandira par le système de vente à boule de neige et il se développera une organisation de base internationale et sans frontières thématiques.

Le Mouvement Netzkraft part de quatre suppositions:

Agir relié au réseau

Les problèmes et dangers globaux oppressants, par exemple pour la paix, l'environnement et les droits de l´homme n´existent pas indépendamment l'un de l'autre: ils sont étroitement liés l'un à l'autre, et se présupposent souvent réciproquement.

C´est pour cela qu´il faut que les solutions se rejoignent en un concept collectif et relié, même si chaque personne ou groupe doit concentrer son pouvoir sur des sujets individuels. C'est seulement de cette façon que l´on peut attirer l'attention du grand public sur les problèmes essentiels. Pour surmonter ces problèmes il est cependant important de reconnaître, que les différentes ébauches de travail ont la même importance, et qu'ils représentent des secteurs d'une demande commune et chaque problème ne peut être résolu seulement en liaison avec les autres. C´est pourquoi une liaison de beaucoup de personnes et de groupes engagés est significatif: Ensemble on est plus fort.

Agir de façon internationale

De plus en plus d'êtres humains sur notre terre sont coupés de leurs droits élémentaires: le droit d'avoir assez à manger, de respirer de l'air non-pollué, de boire de l'eau potable et de mener une vie en pleine dignité. Ces problèmes sont devenus des questions de survie pour l'humanité.

Même si des initiatives régionales et nationales sont indispensables, les problèmes globaux ne peuvent pas être résolus seulement sur le plan régional. Il faudrait une instance qui serait au dessus des intérêts individuels nationaux et économiques et qui pourrait s´occuper d´une harmonisation - une instance, qui défendrait les intérêts de tous les hommes et aussi des générations qui suivent.

À coté d'autres demandes communes le Mouvement Netzkraft veut contribuer à la création d'une instance des Nations Unies démocratiquement légitimée, qui serait capable, de faire des lois et agir à un autre niveau pour répondre aux questions de survie.

Agir à long terme

L'engagement social a rarement un résultat immédiat. Mais l´énergie mentale ne se perd pas, quand elle est donnée à d'autres êtres humains: chaque idée, chaque action laisse des traces chez les auditeurs et les spectateurs, et elle devient une partie du trésor de leur mémoire et de leur expérience. Elles peuvent - souvent beaucoup plus tard - rappeler de nouvelles idées, qui autrement ne se seraient pas formées, ou influencer des actions, qui autrement auraient eu un autre déroulement. De ce fait personne ne devrait baisser les bras devant la taille des problèmes globaux ou sous-estimer son pouvoir, quand son propre engagement reste sans résultat directement visible. Ce qui compte c´est l'action à long terme de beaucoup de citoyens, qui s'engagent de multiples façons!

Comme dans tous les mouvements importants du passé ces gens engagés ont un rôle de précurseur. Par un procès de mise en réseau graduel entre eux, ils peuvent donner une impulsion pour un large mouvement de base. Il y a des gens, qui peuvent faire bouger les choses, pour qu´un mouvement se forme.

Si nous n'agissons pas - qui va le faire?

Les politiciens et les partis politiques seuls sont incapables de résoudre les problèmes globaux à long terme. Ils sont tellement engagés dans la vie politique quotidienne, dans les groupes d´intérêts individuels et dans les intérêts nationaux que souvent ils ne peuvent pas agir dans l´intérêt des générations suivantes ou de la majorité des hommes sur la terre.

D' un autre côté, les hommes et les partis élus démocratiquement , c´est à dire influençables par le peuple, sont les seuls, qui en leur qualité de manager, puisse répondre aux questions de survie grâce à des lois ou autres actions. Le bien-être public à long terme sera prioritaire sur les intérêts individuels et les objectifs à courts termes, si ils ont l´appui de la majorité des électeurs, c´est à dire quand la population donne suffisamment fort la démarche à suivre.

C´est dur pour les personnes de pays non démocratiques de corriger les erreurs dans le développement politique et de contribuer à la résolution des problèmes globaux: Elles prennent des risques personnels en agissant politiquement. Les gens des pays pauvres de la terre doivent souvent concentrer leur énergie dans des questions de survie régionales. En plus, leurs partis politiques et leurs politiciens ont moins d'influence dans le monde que ceux des états riches.

Mais même dans les pays riches, la plupart des citoyens sont tellement engagés dans leurs intérêts personnels ou découragés par la grandeur des problèmes globaux, qu'ils sont incapables de devenir actifs contre ceux-ci.

Beaucoup de gens qui ne sont pas encore actifs en ce moment se joindront à un mouvement large et prometteur. Le challenge reste dans le temps avant - dans la capacité de travailler pour le développement d'un mouvement, même si celui-ci n'est pas encore visible. Beaucoup de gens s´engagent déjà courageusement dans le monde entier dans beaucoup d´endroits. Ce la dépend de la disposition des gens et groupes déjà actifs à se relier au réseau. Si nous n'agissons pas ensemble - qui va le faire?